1er août, la Compagnie participera au festivités de la Commune de Cologny

Une fois de plus, nos hommes se préparent, tranquillement, méticuleusement, ils s’aident les uns les autres ! C’est en effet le grand jour où les partants, les arrivants, les nominés et les remerciements sont à l’honneur !

 


C’est vers 15h00 que le coup d’envoi est donné dans la « Cour d’Honneur » du Cercle avec l’appel, l’annonce au Commandant de Compagnie et au Président de la Société. Un rituel presque immuable. S’en suit le levé des couleurs, cette croix blanche sur fond rouge, si chère à nos cœurs et notre Esprit. Puis démarre le défilé le long de la rue de Carouge. Les badauds s’affairent tandis que certains des nôtres se placent fièrement le long du parcours afin d’honorer nos grognards et souvent pour obtenir un salut du Commandant !

 


Peut-être est-ce le temps, mais ce parcours m’a paru rapide ! L’arrivée aux Bastions est toujours un moment impressionnant et c’est une courte pause, bien méritée, qui permettra aux hommes de se rétablir un peu. C’est toujours l’occasion d’embrasser ses proches et de moissonner quelques photos souvenirs... la première, la dernière, celle avec le petit dernier, voire pour quelques-uns avec la nouvelle copine...
Pendant ce temps, les invités et les officiels rejoignent la tribune qu’on aimerait volontiers voir plus remplie, on entend du Monsieur le Conseiller d’Etat, du Monsieur le Procureur Général, du Monsieur le Maire, du ... Madame la Colonel, ...

 


Alors, le Sergent-major donne le ton, les Chefs de section procèdent aux dernières recommandations et « En avant, marche ! ». Au son toujours puissant de Marengo, la Compagnie dans son pas lent, mais sûr, s’avance sur la pelouse sous le regard bienveillant des Réformateurs.
Une belle cérémonie se déroule devant des anciens, des sociétaires, des fidèles et un public clairsemé, mais toujours sensible à la prestance de notre corps de troupe qui est bel et bien enraciné dans l’histoire de Genève comme le rappelle Pierre Maudet, élogieux à notre égard comme toujours.
Cette Prise d’Armes restera marquée par deux remises de commandement, d’une part le départ de notre Ami et Chef de section, le Lieutenant Robert Frey, après 17 ans de commandement qui a transmis sa Section à Yves Mentha à qui l’ont souhaite du succès et du plaisir dans sa nouvelle fonction.
D’autre part, Alain Bagnoud avec sa baguette qui rythmait les défilés, a décidé de s’occuper différemment à l’avenir. Le Sergent-major chef de Musique a rempli sa mission avec brio et justesse, il a transmis sa baguette à Christian Sallin qui dispose de toutes les ficelles et les cuivres pour mener notre Musique de marche vers l’avenir.

Je n’énumérerai pas ici les années de services cumulées, il y a de vrais sacerdoces ... et la relève est là, bien présente, qu’il s’agisse des nouvelles recrues ou des nouveaux grognards confirmés.

 


Félicitations à tous, vous qui vous engagez pour un idéal commun de respect et de fidélité à notre Canton, notre Pays et à notre Devise PATRIE - FAMILLE - AMITIE !

 

Vers 18h00, après le sympathique apéritif offert par les autorités de la Ville, la Compagnie s’est remise en marche en direction du Cercle, où, après la remise du drapeau, un moment d’intense émotion s’est déroulé au sein de la Section 2 et son désormais Lieutenant honoraire nommé Grenade d’honneur... je n’en dirai pas plus... cœurs sensibles s’abstenir.


Le traditionnel apéritif et le bal ont suivi, d’après ce que l’on m’a dit, jusqu’au fin fond de la nuit ...

 

Marc Fries

Les photographes et vidéastes : Tony, Jean-Michel, Gaëlle, Christian, Frank, ...et votre serviteur